Quels actes signaler au Bureau de l'Inspecteur général ?

Le Fonds mondial mène une politique de tolérance zéro vis-à-vis des fraude et de la corruption et s’est engagé à veiller à l’utilisation la plus responsable et la plus efficace possible de ses investissements. Voici quelques exemples d’actes répréhensibles observés dans le cadre des subventions du Fonds mondial. En cas de doute, effectuez quand même un signalement: vol d’argent ou de médicaments; fausses factures, organisation de faux événements de formation; irrégularités dans les procédures d’appels d’offres (par exemple, soumissions frauduleuses; collusion lors de l’offre, manipulation de soumissions,…); violation des droits humains par des récipiendaires de subventions du Fonds mondial...

Comment signaler un abus au Bureau de l'Inspecteur général ?

Tous les canaux ci-dessous sont confidentiels et gratuits

Formulaire en ligne

Formulaire en ligne

Disponible en anglais, français, russe et espagnol

Par téléphone

+1 704 541 6918

Service gratuit disponible en anglais, français, espagnol, russe, chinois, et arabe

Messagerie vocale

 +41 22 341 5258

Messagerie vocale accessible 24h/24

Par email

ispeakoutnow@theglobalfund.org

Par lettre

J’en parle maintenant !, Bureau de l’Inspecteur général, le Fonds mondial, Chemin de Blandonnet 8, CH-1214 Genève, Suisse

Par télécopie

+41 22 341 52587

Ligne de télécopie dédiée

Quels détails inclure dans votre rapport?

Veillez à nous fournir des informations aussi complètes que possible, y compris:

la nature, la date et le lieu de l’acte répréhensible

l’identité de toutes les personnes concernées

les raisons pour lesquelles vous estimez qu’il y a lieu d’enquêter

quand

toute autre information pertinente

La procédure de signalement est-elle sûre?

La procédure de signalement auprès du Bureau de l’Inspecteur général est sûre et sans danger. Nous garderons votre identité confidentielle. Vous pouvez garder l’anonymat quelle que soit l’option choisie pour signaler une fraude ou un abus. Veuillez noter toutefois que si nous ne sommes pas en mesure de vous contacter pour obtenir des renseignements complémentaires ou des éclaircissements, il peut parfois s’avérer difficile de mener une enquête plus approfondie sur les faits signalés.

Si vous souhaitez conserver l’anonymat, vous pouvez utiliser le formulaire en ligne. Une fois celui-ci rempli, vous recevrez un code personnel qui vous permettra de suivre l’évolution du dossier, tout en nous permettant de poser d’éventuelles questions de suivi. Les informations communiquées en ligne sont gérées par une entreprise indépendante qui ne transmet pas vos informations personnelles au Bureau de l’Inspecteur général.

Si vous communiquez vos coordonnées personnelles lorsque vous effectuez un signalement, nous ne les divulguerons pas sans votre consentement.

Dans quels cas effectuer un signalement?

Plus un signalement est effectué rapidement, plus il permet de sauver des vies car cela évite qu’une irrégularité à petite échelle ne devienne un cas de corruption de grande envergure. C’est la raison pour laquelle il est important de se manifester au plus vite.

Que se passe-t-il lorsque vous effectuez un signalement?

Le Bureau de l’Inspecteur général dispose d’une équipe spécialisée pour examiner tous les signalements. Après avoir reçu votre signalement, nous vous répondons dans un délai maximum d’une semaine et nous vous tenons informé des suites données au dossier dans un délai d’un mois.

Votre signalement sera minutieusement examiné afin d’évaluer si le Bureau de l’Inspecteur général peut procéder à une enquête. Nous travaillons en étroite collaboration avec d’autres organismes partenaires, groupes de la société civile et autorités nationales, si nécessaire.

Si votre signalement donne lieu à une enquête, nous nous conformerons alors aux lignes directrices internationales en la matière, qui comprennent des entretiens avec les témoins ainsi que la collecte des documents pertinents et d’autres types de preuves. La procédure d’enquête respectera les délais établis, conformément au modèle d’engagement des parties prenantes pour les enquêtes.

La campagne 'J'en parle maintenant !' est un projet initié par le Bureau de l'Inspecteur général. Visitez notre site pour plus d'information.

Site web